Moulismes depuis 1789

Le premier travail de l’Assemblée Constituante qui s’est déclarée le 9 Juillet 1789 a été de refondre entièrement l’organisation territoriale de la France et son système judiciaire. Les décrets des 19 Janvier et 23 Février 1790 partageaient le Poitou en trois départements et certaines paroisses de celui-ci.

histoire3Cette nouvelle organisation du territoire français allait considérablement bouleverser la vie économique et sociale de Moulismes, puisqu’il n’existait plus alors de frontière intérieure et que l’existence du Bureau des Traites de Moulismes n’avait donc plus de raison d’être.
Il en résulta, pour Moulismes et ses auberges, une importante perte d’activité qui ne pourra être que partiellement compensée que lorsque la « Grand’Route Poitiers-Limoges » sera complètement ouverte, vers 1830.
Le 1er Mars 1790, la commune se substitue à la Communauté d’habitants de la paroisse. A Moulismes, c’est son curé, François Teytaud qui en devient maire, puis, le 12 Juillet 1790, suite à la démission de celui-ci lorsqu’il deviendra membre du conseil de District de Montmorillon, ce sera François Rodier qui le remplacera. Il laissera ensuite place, en 1792, à Jean Guéritaud. Plus tard, de 1799 à 1804, François Teytayd sera à nouveau maire de Moulismes, puis ce sera Louis Rabette (1804 à 1805), Jean- François Guéritaud (1805 à 1811) et Louis Desbrosses (1811 à 1820).

histoire2Il faut alors trouver un lieu pour héberger la municipalité, et c’est ainsi qu’en Juin 1790, Jean Guéritaud dit « le grand-père » offre en location à la commune deux chambres dépendant de « L’Ecu de France » pour servir d’hôtel de la municipalité.